Fondée en 1959, l'entreprise Amet Anodisation est spécialisée dans le traitement de surface de l'aluminium par oxydation anodique sulfurique.

Ce procédé consiste à renforcer la surface des alliages d’aluminium en la rendant plus résistante face à l'abrasion, la corrosion, l'usure et la chaleur, tout en l'isolant à l'électricité.

Ce savoir-faire acquis par Olivier Amet, et transmis à sa fille Marie-Noëlle, fut constamment enrichi durant plus d'un demi-siècle. A son tour, elle a fait le choix de transmettre ses décennies d'expérience en en assurant la transmission à son successeur.

Située en Haute-Saône, au nord de la Franche-Comté, entre Vesoul et Belfort, l'entreprise est très facile d'accès de par sa proximité immédiate avec le principal axe routier départemental. Pour cette raison, nos clients sont principalement situés en Bourgogne, Franche Comté, Alsace, Lorraine et Champagne Ardenne.

Aujourd’hui, l'entreprise emploie six personnes. D’une réactivité reconnue par ses clients, elle a la capacité de répondre rapidement à toute demande d'anodisation sulfurique, d'anodisation dure ou de coloration.

1950 : arrivée d’Olivier Amet à Genevreuille, qui installe une filerie dans les locaux d’une fonderie d’avant-guerre

1959 : suite à la crise du textile, Olivier Amet converti la filerie en entreprise d'anodisation, fondé

1965 : augmentation de la capacité de production

1973 : extension des bâtiments et installation d'une chaîne semi-automatique

1979 : reprise de la société par Marie-Noëlle Amet, fille du fondateur

1988 : installation de la première station d'épuration de l'eau

1998 : installation de la seconde station d'épuration de l'eau

2008 : la société est durement frappée par la crise

2010 : mise en liquidation de la SARL OAA

2011 : rachat des biens aux enchères

2012-2014 : accompagnés de Marie-Noëlle Amet, les repreneurs rénovent l'outil et les locaux. Création de la SARL Amet anodisation.

2015 : ouverture de la nouvelle structure, Amet anodisation. Reprise d’anciens salariés et début de la production

2016 : fin des travaux parallèles à la production.

2017 : diversification par l’anodisation au panier (dite aussi anodisation en vrac)

C'est désormais chose faite ; forte de cette rénovation, de son renom, de l'expérience de madame Amet et des salariées ré-embauchées, la société Amet anodisation prouve que la désindustrialisation n’est pas une fatalité.

Durant trois ans de chantier, les associés eurent à faire face à de nombreux défis techniques pour rénover, adapter et optimiser un outil pensé dans les années 50.

3 rue de la Gare - 70240 GENEVREUILLE

03 84 74 30 64

contact@ametanodisation.fr